Magazine web de l'actualité du Monde et portail d'actualités Marocain, Informations pratiques, News, Services, petites annonces, TV, Radio, Cinéma ...

Mohamed Rouicha n’est plus

Explorer :
Tuesday, January 17, 2012, 16:46
L'article publié dans Maroc. Lire toutes les articles de cette catégorie : Maroc.

eMarrakech : le défunt aura marqué les esprits par son art à la fois inné et profond.

Mohamed Rouicha n'est plus
Le célèbre chanteur populaire Mohamed Rouicha est décédé mardi à Khénifra, rapporte la MAP citant des membres de sa famille.

Hospitalisé Récemment à l’hôpital cheikh zaied à Rabat, le défunt soufrait d’une longue maladie.

A cette triste nouvelle l’équipe de eMarrakech présente ses sincère…



Notre artiste marocain Mohamed Rouicha nous a quitté le début de cette après-midi, il souffrait dernièrement des complications cardiaques.

Après une stabilité dans son état de santé, le chanteur Amazigh a vécu ce matin encore des complications cardiaques, mais malheureusement, il est décédé avant son arrivée à l’hôpital.

Mohamed Rouicha est décédé Mardi 17 Janvier 2012 suite à une détérioration fulgurante de son état de santé.

Mohamed Rouicha sera enterré demain Mercredi dans sa ville natale Khénifra.

Mohamed Rouicha (né le 1er janvier 1950 à Khénifra) et (décédé le 17 janvier 2012 à Khénifra) est un chanteur berbère marocain spécialiste du Ouatar ou Loutar, un instrument de musique marocain apparenté à l’Oud plus rustique.

Issu d’une famille modeste il quitte l’école « Dyour Chiouks » de Khénifra à l’âge de 11 ans. Il commence à jouer à Loutar en 1964, notamment dans des cercles traditionnels de musiciens. La même année, Rouicha se lance dans l’interprétation de la chanson traditionnelle berbère.

En Juillet 2010, il est invité à chanter pour inaugurer le premier grand festival des Gorges de Tinghir qui a eu lieu le 28, 29 et 30 Juillet dans la commune de Tinghir (Province de Tinghir). Un rendez-vous qui lui tient très à cœur dans la mesure où sa mère est originaire de cette commune de plusieurs dizaines de milliers d’habitants. En effet, avant même de commencer à jouer “loutar” il n’oublie surtout pas de le rappeler avec cette phrase: “mimiss n’moulay Lahcen, mimiss n’lala Aicha iliss n’moulay Harafi oult tdoght.” littéralement traduit:” Fils de Moulay Lahcen, fils de Lala Aicha fille de Moulay Harafi originaire de Toudgha.” une phrase qui rappel que l’artiste ne fait que revenir aux sources pour jouer dans la région dont sa mère est originaire à savoir la Vallée de Toudgha.

Source : Emarrakech

2 Réponses pour “Mohamed Rouicha n’est plus”

  1. amazigh a dit le Tuesday, January 17, 2012, 22:37

    que Dieu l’ai dans sa miséricordieuse. inna lillah wa inna ilayhi raji3oune

  2. Marwebo a dit le Tuesday, January 17, 2012, 22:40

    Allah yrahmak assi Mohamed Rouicha o yaghfarlik dnobak